Salomé Pham Van Hué

Team Rool_Salomé PhamVanHué - Cafetière wheeling

 

Salomé, tu peux te présenter en une phrase ?

 

Je prends la vie comme une grande danse.

 

Team Rool_Salomé PhamVanHué - Portrait Slalom Roller Dance

 

Tu fais quoi en roller ?

Je danse ! Cela signifie pour moi, que quand je suis sur les rollers, j'expérimente à travers le corps et son mouvement dans l'espace. J'ai remarqué que souvent dans le monde du roller, peu d'importance est accordée à comment le corps bouge au dessus des patins : le corps est utilisé de manière pratique pour réussir au mieux avec ses pieds des techniques ou du freestyle. Le plus intéressant n'est-il pas de regarder ce que le corps produit pour emmener les patins ou à l'inverse comment les rollers emmènent ce corps au dessus des patins ? Du moins c'est ce qui m'intéresse. Je m'exprime, je joue, je cherche, je ressens, j'improvise, je rencontre, j'écoute, je crée, je voyage, je me pose des questions, je me laisse aller, je prends le temps, j'accélère... Le plus souvent avec de la musique, de styles très différents, parfois sans. Tout est possible, je ne pose pas de limite à la pratique.

 

 

Peut être plus concrètement, la discipline par laquelle j'ai commencée, et à laquelle je suis encore  attachée, est le freestyle slalom. Je l'ai pratiquée en compétitions pendant quelques années. Ça a été pour moi une forte expérience, pleine de sensations, qui a même bien changé ma vie. Puis au fil du temps, je me suis aperçue que ce qui m'intéressait réellement dans le slalom, c'était le côté artistique. Et les compétitions, à travers lesquelles j'avais découvert cette appétence pour la création, bridaient finalement cet aspect. Aujourd'hui, je poursuis donc le slalom à travers des sessions libres, des démonstrations et de la transmission, dans lesquels je trouve la liberté dont j'ai besoin. 

 

Je retire aussi de plus en plus souvent les plots pour faire ce que l'on peut appeler de la danse à roller. Je m'inspire ici principalement de ce que j'ai appris en slalom et de ce que j'apprends en ce moment dans le milieu de la danse (principalement contemporaine, tout en m'intéressant aux autres danses, notamment le hip hop). Je garde aussi un œil à ce qui se fait en ce moment en roller dance ou encore en roller artistique. Je présente régulièrement des performances en solo et parfois en duo, dans différents cadres.

 

J'adore me balader aussi. Me déplacer dans la ville. Et je considère aussi cela comme de la danse. 

Se déplacer à roller, c'est prendre du plaisir dans le déplacement. C'est considérer le déplacement en lui même comme un vrai chemin à parcourir... 

 

Je profite de cet espace pour remercier Maki'O Roller Shop qui me soutient depuis plusieurs années dans ma pratique. 

Les moments que tu préfères sur les patins ?

La musique à fond dans les oreilles, 

Le vent sur mon visage, qui fait couler une larme, 

Les sessions à Paris, 

Trouver un nouveau pas de freestyle, 

Slalomer après plusieurs semaines de pause, 

La sensation des roues qui dérapent

sur un bitume ni trop lisse ni trop rugueux, 

Quand c'est la musique qui me fait rouler, pas moi, 

Passer enfin une figure que je bosse depuis plusieurs mois,

Présenter à un public ce que je fais sur les patins, 

Passer à un feu rouge, en sachant que c'est un peu risqué...

Découvrir les slalomeurs et les spots d'une nouvelle ville,

Rendre content un enfant en lui apprenant un pas...

 

Quel conseil donnerais-tu à un slalomeur ?

Qu'est ce que tu aimes dans le slalom ? Qu'est ce qui t'a donné envie de commencer ? D'accord, alors ne l'oublie pas, prends toujours du plaisir dans ce que tu fais. Ça donnera forcément quelque chose de bien ! Prendre du plaisir, ça ne veut pas forcément dire ne passer par aucune difficulté, il peut y avoir beaucoup de plaisir dans le dépassement de soi. Développe un slalom qui te correspond, dans lequel on voit un peu de toi. N'oublie pas que la seule règle importante en slalom, c'est de faire des trucs entre des plots. A partir de là, c'est un jeu dans lequel tu es libre de créer ce que tu souhaites ! Ce serait dommage de t'enfermer dans des sentiers battus. Recherche. Suis tes intuitions, tes sensations. Va à la rencontre d'autres slalomeurs, voyage. Inspire toi d'autres disciplines, du roller mais aussi éloignées du roller. Tout est matière à nourrir. Roule dehors, pour partager, montrer la discipline, être dans un paysage plus stimulant qu'un gymnase... (Ce ne sont que mes conseils).  

Voir cette publication sur Instagram

Trip slalom pendant le déplacement à Camiers avec @salome.phamvanhue #teamrool #rollerslalom #freestyle #rollerfreestyle #freeriderfest #bougetoncorps

Une publication partagée par Rool (@teamrool) le